Les articles

Ultrafonzine est un fanzine sérieux mais pas trop : on est là avant tout pour passer un bon moment ! Vous trouverez dans chaque numéro tout ou partie des articles suivants, et bien sûr au fil du temps il peut en apparaître de nouveaux…

La Couv’ et son résumé

Une belle (ou pas !) photo, et surtout l’histoire derrière la photo. Parce qu’à Ultrafonzine, on s’en tape des Une avec une nana top méga bien gaulée qui développe une foulée de la mort devant un paysage de rêve. On préfère les vrais gens J

Édito

Quelques mots bien sentis sur la météo, la géopolitique ou la perpétuation de la corrida. Ah non, on n’est pas dans Libé, pardon. Ici on va plutôt parler de foulée perpétuelle, d’horizon, d’élévation spirituelle, et de TUCs.

La tête dans les étoiles

Le sport, c’est bien, mais ça ne fait pas tout. Regardons autour de nous et inspirons nous de ce que nous voyons : l’ultra se cache partout, à nous de le dénicher et de le faire parler.

Ça s’est passé ces derniers temps

Ultrafonzine n’est pas trop branché actus, parce que l’actu, de nos jours, ça va trop vite, et que nous, on va plutôt lentement. Mais quand même, il y a deux trois trucs impayables qu’il serait dommage de louper…

Culturons nous

Il parait que le sportif moyen est justement très moyen culturellement parlant. Alors les gars et les filles, retroussons-nous les manches, et faisons mentir cet adage populaire : nous aussi on peut justifier d’un QI de plus de 58 !

Dans l’œil du photographe

Nous avons la chance à Ultrafonzine de disposer dans notre entourage de mecs qui savent déclencher quand il faut, comme il faut, et qui ont en plus l’art et la manière d’expliquer le pourquoi du comment de chaque cliché. Et ça, c’est quand même vachement mieux qu’une bestiasse de photo que finalement tu vas oublier en dix secondes.

Du vécu qui sent

Je cours, tu cours, il/elle court, nous courons, vous courez, ils/elles courent. Et puisque tout ce petit monde court, pourquoi ne pas partager ces bons (ou pas) moments avec le plus grand monde ? « Du vécu qui sent » est le domaine réservé des comptes-rendus de courses, de Offs, de défis, à la première personne. Et forcément, quand on cavale 100 bornes et plus, ça sent un peu la transpi…

Objectif horizon

Une épreuve de fou qui vous rend dingue depuis des années ? C’est ici qu’il faut la partager avec le monde entier (enfin le monde francophone…). Ça vaut aussi pour les Offs et tout autre débilité qui vous passe par la tête.

Là où je t’emmènerai

Le Jardin d’Eden, la face cachée de la Lune, Atlantis… ou même Clichy-sous-Bois, tout est bon dans le cochon : découvrez les spots que les coureurs d’ultra aiment le plus.

En long en large et en travers

La dissection (ou la vivisection plutôt) d’une épreuve d’ultra, histoire de ne plus avoir l’air bête quand on vous demande lors d’une pasta party « tu connais la… ? »

Le long entretien

Chez Ultrafonzine, on aime quand c’est long. Alors quand on cause, c’est longtemps. Et on partage tout avec vous. En général, on parle plutôt d’ultra, mais ça peut dévier un peu !

Va courir !

La technique de course à pied, l’entraînement de Z à A, les trucs et astuces pour récurer des joints de carrelage jaunis, c’est ici que ça se passe.

C’est quand qu’on mange ?

Parce que l’ultra n’a d’autre but que ça – pouvoir s’enfiler une tartiflette en entrée, une raclette en plat et une fondue en dessert et cramer toutes ces calories sur la course du week-end –, on ne pouvait pas faire autrement que de vous parler de nutrition sportive.

C’est dans la tête que ça s’passe

Il parait que l’ultra c’est 60% physique, 40% mental (ou 70-30, ou 80-20, ou… selon le nombre de bières déjà avalées), alors forcément un fanzine d’ultra qui ne parle pas de mental, c’est comme un trailer qui ne serait pas inscrit sur Strava. À quoi ça sert ?

Portrait en 40 questions

Un anonyme du peloton passé au crible des 40 questions ultra, côté « on » (les questions sportives) et côté « off » (les questions hors sphère sportive).

Ça sent bon la naphtaline

De tous temps, l’homme a couru. La femme aussi hein, mais moins – fallait faire la vaisselle, le ménage, les lessives, le repassage, s’occuper des gosses, remplir les papiers, etc. Du coup, on s’intéresse à des moments historiques où la course à pied (ou plus globalement le déplacement) a eu son importance.

Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Qu’allez-vous faire dans les prochaines mois ? Les prochaines années ? Avez-vous un projet concret de Off, une course qui coûte une blinde mais à laquelle vous voudriez participer avant d’expirer pour la dernière fois ?

La nouvelle

Dis Papa, tu me racontes une histoire ? À chaque numéro, une nouvelle plus ou moins longue (ou plus ou moins courte, ça dépend), plus en moins en rapport avec l’ultra, la course à pied, le sport, rigolote ou déprimante, complètement barrée ou très réaliste. Bref, une histoire à lire au coin du feu (sauf en été, quoique, au coin du barbeuc ça peut le faire aussi).